Le Chubu, entre mer et montagne



Au centre de l’île principale d’Honshu, le Chubu recèle d’autant de sites variés que de paysages. Bordé par l’océan Pacifique au sud et la mer du Japon au nord, c’est à l’intérieur que trônent les somptueux reliefs montagneux des Alpes japonaises. Symbole majestueux du Japon, le mont Fuji domine fièrement la région. Voyage au Japon à part entière ou parenthèse entre Tokyo et Kyoto, le Chubu attire, grâce à son cadre authentique, les passionnés d’art, d’histoire et de traditions ancestrales autant qu’il séduit les amoureux de la nature.

Sur la route du Tokaido

L’ancienne route du Tokaido, axe majeur reliant Tokyo à Kyoto, était jadis empruntée par les daimyo (seigneurs féodaux), marchands, pèlerins, moines et voyageurs divers. Immortalisée par les estampes du maître Hiroshige au XIXème siècle, elle passe par le mont Fuji et traverse la préfecture de Shizuoka, le long du littoral pacifique. Le magnifique musée du mont Fuji, édifié dans un écrin contemporain, présente l’histoire et l’évolution du volcan, vénéré par les Japonais depuis la nuit des temps.

Aux alentours, c’est l’occasion de s’adonner à quelques activités d’écotourisme, découvrir cascades, sanctuaires et rencontrer des producteurs locaux lors d’une journée à vélo. Idéal lors d’un voyage au Japon en famille.

L’ascension du mont Fuji est possible en été et constitue sans doute un temps fort de tout voyage au Japon pour les randonneurs expérimentés. Assister au lever de soleil depuis le sommet du volcan est assurément un moment émouvant et inoubliable.

Une escapade vers la péninsule d’Izu permet de découvrir la charmante bourgade de Shimoda. C’est ici que le Japon a dû s’ouvrir au monde extérieur sous la menace du commodore Perry et ses bateaux noirs en 1853. Sillonner la péninsule d’Izu en voiture est idéal pour admirer la côte déchiquetée et les typiques villages de pêcheurs. En février, Kawazu peut s’enorgueillir de voir éclore les premières fleurs des cerisiers de l’archipel, une belle occasion d’éviter les foules d’avril.
Quant à la station thermale de Shuzenji, nichée au cœur d’une vallée luxuriante, elle attire par la qualité de ses ryokan et ses forêts de bambous bucoliques. Un bon moment de détente et de déconnexion avant de continuer son voyage au Japon.

La préfecture de Shizuoka, sur la route du Tokaido, représente quasiment la moitié de la production de thé vert du Japon. Voyager au Japon en mai permet aux amateurs de goûter le thé issu de la première récolte, très apprécié des Japonais. Monde Authentique propose les services d’un guide francophone certifié pour découvrir une plantation et en apprendre davantage sur l’élaboration du thé.
Plus à l’ouest, Nagoya, le plus grand pôle urbain et technologique du Chubu, est un excellent point de départ pour rayonner vers Inuyama et son château classé Trésor National, ainsi que Seki, berceau du sabre japonais. A Toyokawa se tient chaque été un feu d’artifice original. En effet, le mortier, fabriqué selon les techniques traditionnelles, est tenu en main durant la mise à feu. Un spectacle impressionnant et déroutant.

De la route Nakasendo aux Alpes japonaises

Contrairement à la route du Tokaido qui longe le Pacifique, la Nakasendo traverse les montagnes en suivant la vallée de Kiso. A l’époque, les daimyo se rendant à Tokyo faisaient halte dans des villages champêtres encore préservés aujourd’hui et qui plongent le voyageur dans le Japon de l’ère Edo. Une partie de la route pavée est visible par endroits, notamment entre les villages de Magome et Tsumago reliés par un chemin de huit kilomètres. Dormir une nuit chez l’habitant permet d’apprécier la tranquillité des villages en fin de journée ou au petit matin. Pour une immersion plus complète, un arrêt à Narai est recommandé. Sa rue principale, bordée de maisons anciennes, s’étire sur 1km.

Plus au nord, Matsumoto, cité à taille humaine, invite à d’agréables balades à vélo. Depuis le donjon de son château d’origine, le panorama sur les pics enneigés des Alpes japonaises est spectaculaire. Entre avril et novembre, les randonneurs aiment arpenter les sentiers de Kamikochi. Le bleu clair de la rivière Azusa contraste avec la blancheur des hauts sommets et les paysages verdoyants des prairies environnantes.
Nagano, porte d’entrée vers les Alpes japonaises, est connue par tous les amateurs de ski qui viennent chaque hiver dévaler les pistes des stations voisines. C’est aussi une bonne base pour explorer les villages alentours, comme Yudanaka et ses fameux singes se baignant dans les onsen, mais aussi Obuse où il fait bon flâner dans les ruelles fleuries et découvrir un musée dédié au maître des estampes Hokusai.
Monde Authentique recommande aux randonneurs de profiter des paysages de la route Alpine en été lorsque la neige disparaît peu à peu des sommets. L’automne est idéal pour découvrir les paysages rougeoyants des gorges de Kurobe à bord d’un train panoramique serpentant le long de la rivière.

La préfecture voisine de Gifu recèle de nombreux joyaux dont la bourgade de Takayama, surnommée la Kyoto des Alpes. L’atmosphère unique de ses ruelles bordées de maisons en bois, ses brasseries de saké et ses boutiques d’antiquité charment tout voyageur en quête d’authenticité. Ses défilés de chars au printemps et à l’automne sont parmi les plus réputés de l’archipel nippon.

Moins touristique, Hida Furukawa est parfaite pour découvrir la campagne japonaise à vélo accompagné d’un guide anglophone, surtout fin mai lorsque les rizières sont en eau. Les familles en voyage au Japon l’été profitent des paysages les plus verdoyants. Quant à la douceur de la saison automnale, elle fait l’unanimité auprès des visiteurs.
Les clients-voyageurs souhaitant sortir des sentiers battus s’arrêtent à Gujo Hachiman, nichée dans les montagnes, au confluent de plusieurs rivières. Chaque année, les habitants de cette petite ville paisible se déchaînent sur les rythmes effrénés des danses folkloriques colorées lors du festival d’été.
Cette charmante cité invite à d’agréables balades à pied, à l’ombre protectrice et bienveillante de son château qui, du haut de sa colline, offre un superbe panorama sur les environs. En chemin vers la mer du Japon, les villages de maisons en toit de chaume de Shirakawago ou Ainokura, plus reculés, permettent d’admirer le travail des charpentiers de la région.

Sur les rivages de la mer du Japon

La région Hokuriku, bande de terre coincée entre la mer du Japon et les Alpes japonaises, est reconnue pour ses sites historiques, son artisanat riche ainsi que ses paysages naturels préservés.
A l’instar de Kyoto, Kanazawa, ville d’art et d’histoire, est réputée pour son art de vivre et son raffinement. Deux jours sont nécessaires pour découvrir son ancien quartier de geisha, de samouraï ainsi que le Kenrokuen, l’un des trois plus beaux jardins japonais. Les amateurs d’artisanat se réjouissent de pouvoir visiter des ateliers de porcelaine, de céramique, de laque ou de teinture sur kimono en compagnie d’un guide francophone sélectionné par Monde Authentique, spécialiste des voyages sur mesure au Japon.

Perchée au nord de Kanazawa, la péninsule de Noto demeure préservée du tourisme de masse. C’est en voiture de location que se découvrent les paysages côtiers accidentés jalonnés de villages de pêcheurs typiques et de rizières en terrasse. L’intérieur des terre se révèle encore plus sauvage et vallonné.
Se balader à vélo avec un habitant anglophone sur l’île de Notojima, se rendre dans un petit port de pêche, assister à la criée du matin et faire un tour en bateau dans la baie, rencontrer une artiste calligraphe ou des artisans laquiers et déambuler au marché de Wajima… font partie des expériences à vivre à Noto. Les habitants, chaleureux et solidaires, font aussi la richesse de la péninsule de Noto. Loger en minshuku permet d’aller à leur rencontre. Ceux qui préfèrent un hébergement plus luxueux choisissent un ryokan, avec vue sur la baie de Tsukumo ou avec la mer comme seul horizon. Après un moment de détente savouré dans un ryokan de Kaga Onsen, la préfecture de Fukui, au sud de Kanazawa, séduit par sa tranquillité et son authenticité.

Pour un moment zen et loin des foules, les créateurs de voyage de Monde Authentique conseillent de passer une nuit au temple bouddhiste Eiheiji. Fondé en 1244, le temple est composé de plusieurs édifices répartis à flanc de montagne et au cœur d’une forêt de cèdres. Son aura spirituelle attire aujourd’hui encore des pèlerins qui viennent partager le quotidien des moines.

Berceau du papier washi, les artisans d’Echizen perpétuent la tradition et un savoir-faire multi-séculaire. Rencontrer un artisan élevé au rang de Trésor National est une expérience enrichissante que Monde Authentique propose aux clients-voyageurs amateurs d’art et désireux de découvrir un Japon hors des sentiers battus.

Tout proche, le château d’Echizen Ono, offre un spectacle rare aux visiteurs de passage. Surnommé “château dans le ciel”, à l’instar du film d’animation d’Hayao Miyazaki, il semble flotter sur une mer de nuages. Pour admirer ce phénomène, il convient de visiter la région en automne et de se lever tôt. Assurément un coup de cœur pour les photographes amateurs.

7 BONNES RAISONS DE VOYAGER AVEC MONDE AUTHENTIQUE

LE SUR-MESURE
Pas d'itinéaire pré-établi : un voyage à vos mesures selon vos envies
L'EXPERTISE
Des créateurs de voyages défricheurs et spécialistes de leurs destinations
L'EXPERIENCE
Des créateurs de voyages seniors à la technicité reconnue pour un voyage sans faute
LA DISPONIBILITE
Nos créateurs de voyages prennent le temps de vous comprendre
LA FLEXIBILITE
Des voyages à géométrie variable.
Un seul impératif : au minimum 6 nuits consécutives
LE GOÛT
Le temps de la découverte : des établissements choisis avec soin
LES GARANTIES
Prix ferme à l'inscription, assurance RC pro, garantie des fonds.
Partez l'esprit libre
Inscrivez vous à notre newsletter